Les matières cosmétiques font souvent sens bien au-delà de leurs fonctions.
Publication digitale d’Inter Actifs, Beauty Matters vous invite à explorer tout le potentiel narratif des ingrédients et inspirer ainsi des conversations plus riches avec vos clients.

MICROBIOME

Extension du domaine dermo-cosmétique

Actifs

Agir directement sur le microbiote, induire des interactions entre la peau et la flore cutanée, penser la peau comme un écosystème symbiotique… La prise en compte du microbiome en cosmétique ouvre à de nouveaux champs d’études et d’action. La diversité et l’expertise de nos partenaires nous permettent de vous proposer différent concepts produits, comme autant de voies stratégiques à explorer. Illustration en 4 propositions.

Woresana Rye

Soin des désordres cutanés et du cuir chevelu


  Par leur récurrence et les souffrances qu’ils induisent, les désordres cutanés, peaux acnéiques, atopiques ou pellicules, requièrent un haut degré d’efficacité mais également des solutions respectueuses des écosystèmes de la peau déjà fortement fragilisés.  C’est dans cette perspective que Woresana Rye propose une solution naturelle intégrant les relations entre la fonction barrière et les microbiotes de la peau.

Développé par la société Woresan à partir d’une technologie de fermentation brevetée dans le domaine de l’acidification des farines de céréales,  l’actif combine les propriétés du seigle et de ferments lactiques. Il se présente ainsi comme un puissant cocktail avec une action pré pro et post biotique et une efficacité objectivée sur plusieurs plans, notamment :

  • Modulation du développement de Staphylococcus epidermis et probionibacterium acnes
  • Régulation de la croissance de Malassezia furfur
  • Stimulation de production de la ß-défensine 2
  • Hydratation, stimulation du NMF via l’expression de la caspase 14 

Actif 100 % naturel, privilégiant les circuits courts en Allemagne du nord et les matières issues de l’agriculture biologique, Woresan Rye est certifié Natrue et Cosmos.

Voir la fiche produit ou demander un échantillon

Biofense

Renforcement de la fonction barrière


Développé par Barnet, Biofense est un ferment lactique capable d’induire des peptides régulateurs de la microflore cutanée, les béta-défensines de type 2. La qualité du microbiome participe alors à une fonction barrière augmentée et une meilleure capacité de la peau à se réparer face à différentes agressions :

  • Stimulation de la béta-défensine
  • Renforcement de la barrière cutanée
  • Diminution de la sensibilité à l’irritation
  • Diminution des dommages oxydatifs
  • Diminution des lésions et érythèmes acnéiques


Voir la fiche produit ou demander un échantillon

Traitement anti-pelliculaire

Fiabilité des fondamentaux


En s’appuyant sur les activités et l’expertise du groupe Aceto, Inter Actifs dispose d’une offre très complète et sûre de molécules essentielles à la formulation.  Parmi celles-ci , le Selenium Sulfide et la Piroctone Olamine reconnus pour leur efficacité et la qualité de leur profil toxicologique.  Celles-ci suscitent aujourd’hui un intérêt croissant de la part des laboratoires recherchant des alternatives à des molécules désormais perçues comme trop agressives.

 

Opuntia Biocomplex SH

Équilibre du microbiome


L’Opuntia Bicomplex SH de Bionap se présentait comme un véritable acide hyaluronique végétal extrait des cladodes du figuier de barbarie.  Titré en polysaccharides de différents poids moléculaires (30-40%), sa composition laissait penser une possible activité régulatrice du microbiote cutané.  La preuve en est désormais apportée avec une étude portant sur les propriétés régulatrices de l’actif sur S. Aureus et P. Acnes, ainsi que sur sa capacité à favoriser les souches Epidermidis et L. Pentosus.  Actif microbiome friendly, il contribue ainsi de façon plus holistique à améliorer la qualité de la fonction barrière de la peau.

Voir la fiche produit ou demander un échantillon  
Prochainement
  • Organic Bioactives, des actifs innovants inspirés de la tradition Maori
  • Woresan, la tradition allemande du levain au service du microbiote